Résultats 2016 : Une marge nette 2016 de 4,3% malgré la dépréciation du sterling

Date du communiqué: 
30/03/2017 - 17:45

 

Une marge nette 2016 de 4,3% malgré la dépréciation du sterling

Poursuite du renforcement de la structure financière

 

Reims, jeudi 30 mars 2017 – 17h45

 

Après une fin d’exercice 2015 et un premier semestre 2016 dynamiques, la forte baisse du sterling et un marché français peu porteur ont affecté les performances de LANSON-BCC au second semestre 2016. Dans cette conjoncture décevante, le résultat net atteint tout de même 11,15 M€ permettant de renforcer à nouveau la structure financière du Groupe. LANSON-BCC poursuit en 2017 ses investissements, en cohérence avec sa stratégie à long terme de développement en valeur.

 

Eléments du résultat consolidé

Chiffres LANSON-BCC

Normes IFRS - en M€

2016

2015

Chiffre d’affaires

259,15

266,50

Marge brute

94,80

101,33

% CA

36,6 %

38,0 %

Résultat opérationnel

23

27,08

% CA

8,9 %

10,2 %

Résultat financier

-6.60

-6,96

IS

-5,25

-7,87

Taux effectif IS

32,0 %

39,1 %

Résultat net

11,15

12,25

% CA

4,3 %

4,6 %

 


Le chiffre d’affaires consolidé 2016 s’élève à 259,15 M€ (- 2,8 %). En faisant abstraction de la filiale de courtage dont l’activité est traditionnellement fluctuante, le chiffre d’affaires consolidé est de 252,23 M€ (- 3,4 %).

 

Le résultat opérationnel (EBIT) du Groupe atteint 23 M€ contre 27,08 M€ (-15 %). D’une part, la forte baisse du sterling (-11,4 %) a affecté les performances au Royaume-Uni, premier marché d’exportation du Groupe. D’autre part, une concurrence rude a pesé sur les ventes en France. L’augmentation des prix de vente, à change constant, n’a pu compenser la totalité de l’accroissement du prix de revient des bouteilles commercialisées durant l’exercice. Le résultat opérationnel de l’exercice comprend aussi la poursuite des importants programmes d’investissements conduits dans plusieurs Maisons afin d’en renforcer les capacités de développement.

 

Le résultat financier concerne essentiellement le financement du vieillissement du stock de Champagne. Il s’établit à - 6,60 M€ contre - 6,96 M€, grâce à la poursuite de la baisse du taux moyen de la dette financière, qui ressort à 1,18 % contre 1,37 % en 2015.

 

Le résultat avant IS s’élève à 16,40 M€. L’IS s’élève à - 5,25 M€. Le taux effectif d’IS supporté par le Groupe est de 32 %.

 

Lerésultat net s’élève à 11,15 M€ contre 12,25 M€, soit un taux de marge nette de 4,3 %.

 

Eléments du bilan consolidé

Les capitaux propres s’élèvent à 264,55 M€ contre 253,56 M€ à fin 2015 (+ 4,3 %).

 

La dette financière nette consolidée s’élève à 500,70 M€ (dont 73 % à taux fixe) contre 498,88 M€ à fin 2015. Sur cette dette, 434,35 M€, contre 417,73 M€ à fin 2015, sont affectés au financement du vieillissement du stock de Champagne dont la valeur comptable s’élève à 476,06 M€, contre 470,67 M€ à fin 2015.

Les autres dettes financières s’élèvent à 66,35 M€, contre 81,15 M€ à fin 2015 (- 18,2 %).

 

La structure financière du Groupe continue son amélioration : le gearing (1,89) se situe à un niveau normal en Champagne en raison de l’importance du stock en vieillissement. Il revient d’un plus haut de 5,68 fin 2006 après l’acquisition de Maison Burtin et de Champagne Lanson. Hors stocks, ce ratio se situe à 0,25 contre 0,32 en 2015.

 

Le Conseil d’Administration de LANSON-BCC soumettra au vote de l’Assemblée Générale du 19 mai 2017 le versement, le 26 mai 2017, d’un dividende inchangé de0,35 € par action. En affectant au renforcement de son assise financière près de 90 % de son résultat net consolidé depuis 2006, les actionnaires montrent leur volonté d’assurer la pérennité du Groupe en lui donnant les moyens de son développement à long terme.

 

Perspectives

Un premier semestre 2016 de bonne tenue, une orientation positive du mix-produit et la poursuite de l’allégement des frais financiers n’ont pas permis de compenser les effets sur la rentabilité de l’exercice de la forte dépréciation du sterling et du recul des volumes en France. Confiant dans son avenir, LANSON-BCC réaffirme sa stratégie à long terme de développement en valeur. Ses Maisonscontinuent d’investir fortement. Une concurrence parfois déraisonnable sur certains marchés confère tout son intérêt à une politique de bon sens, consistant à n’en négliger aucun segment, ni aucune zone géographique, tout en sachant rester à l’écart des promotions excessivement agressives.

Le développement du Groupe se fonde sur la complémentarité de ses Maisons, sur la qualité de plus en plus reconnue de leurs Vins, sur l’efficacité de leurs outils de production et le sérieux de leur gestion.

Comme toujours, compte tenu du poids du dernier trimestre de l’année civile, le Groupe LANSON-BCC ne publiera pas d’objectif chiffré pour l’exercice 2017.

 

Information complémentaire

Les comptes consolidés 2016 ont été arrêtés le 30 mars 2017 par le Conseil d’Administration. Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification sera émis après finalisation des procédures requises pour les besoins de l’enregistrement du document de référence 2016.

Champagne Lanson  Champagne Tsarine    Champagne Besserat de Bellefon  Champagne Boizel   Champagne De Venoge   Champagne Philipponnat  Maison Alexandre Bonnet